vendredi 1 juin 2012

Astrïd


Rune Grammofon est une branche norvégienne du label allemand ECM. L'exigence expérimentale et la rigueur des ambiances sont des figures imposées. Les aveyronnais d'Arbouse recordings célèbre Satie dans la discrétion la plus pâle, Astrïd né de ces rodeziens œuvre aussi pour le pianiste historique barré, le temps d'une plage hommage guitare/violon complètement improbable.

Astrïd a donc posé ses bagages chez Rune grammofon, une autre expérimentation sonore post rock, jazzy et néo-classique.
« Music for » en 2003 avait interpelé comme un opus aux lueurs constellation (dorénavant icône de nuancier), « & » ce double album monumental en 2008 passé injustement sous silence. Apatride, ce quatuor zigzaguant entre un jazz improvisé et un classicisme irradié, offre une œuvre majeure aux guitares hypnotisantes, aux percussions lancinantes graves de Pompéï, au flamenco de « James » et aux doux paysages déjà murmuré par Ben Chasny...
Tout est distendu, dilué ou dilaté, le silence et la construction sont de connivence. Le soleil et le recueillement aussi. Une lointaine partance.
Satie chez nous, un peu comme Fahey là bas.. des éternelles sources d'inspirations pour des paysagistes et des poètes.

Astrïd 2012 « High blues » label : rune grammofon
http://www.runegrammofon.com/artists/astrid/rcd-2126-astrid-high-blues-cd/
échelle de richter : 8,5
support cd
après 3 écoutes




1 commentaire:

Pascal Georges a dit…

En fouillant, je vois que tu fais dans le ECM, toi aussi...
je vais tenter de découvrir celui là.
ECM et labels annexes = passion.