lundi 2 mai 2011

Fleet Foxes







Si King of conveniensce puise sa source dans les douces vocalises de Simon & Grafunkel, Fleet Foxes quant à eux sont la relève sans conteste des Crosby Stills & Nash. Le carton de leur premier album et les éloges unanimes ont tiré le groupe vers le haut, multipliant les ep et rééditions double .




« Helplessness blues » qui sort aujourd'hui (merci à Blake pour le rappel des dates et aussi pour le conseil Jay Jay Johanson, je n'aurai pas plongé sans lui) est dans la prolongation de leur premier chef d’œuvre. Toujours aussi pastoral, les hymnes hippies sied parfaitement à l’estival précoce, à ces airs d’été qui inondent notre printemps.
Les chœurs élégiaques sont toujours de mise, et même plus encore, le filon est exploité au maximum. La maîtrise pop encore plus, une multitude d'instruments est venu nacrer ce nouvel effort. Une profonde résonance, un blues hippie édénique.

Dans le crane de Robin Pecknold, le nouveau bohémian rhapsody folk, il y a The zombies, The byrds, Neil Young, Van Morrison.. des semaines astrales... un doux et lumineux tourbillon historique et un grand bal de cordes.

Très attendu, ce collectif en tète de tous les groupes folk en un seul album réitère, persiste et signe, et l’on fredonne, chante à tue tète ces refrains paradisiaques.
Le soleil au zénith, l’été n’a pas le temps d’attendre, la bande son est là. Une autre référence plus lointaine, plus étonnante flotte sur quelques morceaux ( « sim sala bim ») et la façon d’interpréter, les Bee Gees, quand les chœurs fraternels ne culminaient pas encore dans les aigus, lorsque à l’abri d’une beatlemania en extinction les autraliens se frayaient un chemin vers les hauteurs populaires : « Horizontal », « Idea », mais surtout « Cucumber castle ».























Une des plus belles pochettes du moment, « Helplessness blues » promet une fois encore de culminer au sommet des charts de cette année extrêmement riche. La concurrence est rude, mais Fleet Foxes est toujours là.

Fleet Foxes 2011 « Helplessness blues » label : sub pop






échelle de richter : 8,4

support : mp3

après 2 écoutes


quand on aime : crosby still & nash; the byrds

Chronique Multi-média ICI

5 commentaires:

Blake a dit…

Super que tu aimes ce nouvel opus Floxien et je suis bluffé qu'en peu de mots, tu ais cerné la qualité de cet album et ses références musicales (marrant, la connexion Bee Gees ne m'avait pas sauté aux oreilles).
Moi qui, malgré deux billets et une volonté d'être objectif, ai toujours du mal à cerner les raisons de mon attachement à ce disque.
Si, soyons franc, c'est juste qu'à l'écoute de "Someone You'd Admire" par exemple, vient vite l'émotion. ... Et ça, qui n'est pas si fréquent d'ailleurs, c'est difficile à rationaliser.
Thank you les Foxes.

charlu a dit…

Blake, c'est très bon signe quand on aime et que l'on en connait pas les raisons. ça vaut aussi pour la musique. Perso, y'a un paquet de disque que je suis incapable de chroniquer, tellement je sais pas pourquoi je suis tellement accroc. Par exemple, y'a l'unique PARSLEY SOUND que j'adule sans pouvoir sortir une ligne. Mais ce mois ci , Magic! l'a fait, et je ne comprends tjrs pas ces lignes sur ce disques. il n'y a que du cv. Il faut un truc littéraire, une envolée suréaliste et réveuse pour avouer qqchose sur ce disque.
Ceci dit, Foxes est effectivement à se tordre, la surprise en moins, j'avais trois quatre morceaux dans le premier dont je n'arrivais pas à m'en sortir.
Si tu as l'occasion d'écouter l'ovni Cucumber castle, c'est improbablement superbe.

Bon, pour la peine, je prépare un billet sur JJJ.
Merci d'être là Blake.

Blake a dit…

Merci et je suis flatté d'être (un peu) à l'origine d'une de tes écoutes et futures chroniques !
En +, la sortie de ce JJJ m'a plongé illico dans les deux derniers, idiotement ratés à l'époque... là j'écoute son excellent "Self-Portrait" de 2009 plus percussif et basé sur le piano. Very recommandable.
P'tite question : tu le connaissais avant ?

charlu a dit…

Oui, je suis tombé très accroc à "Whiskey".La grosse époque du trip hop. C'est à peu pret l'époque où j'ai plongé dans l'autoproduction. Pochette, style, et surtout le mélange électro-crooner. J'ai jamais trouvé d'équivalent..peut être le dernier, car je deviens accroc. Mais je pense tellement à Whiskey, qu'il mem anque qq touche scratch électro justement.
Tatoo, pas trop homogène, par contre "Poison", sombre et style Portishead est vraiment superbe. Après j'ai lâché. Juste loué sans le garder.
Mais tu m'as eu Blake, je suis en train de faire mon billet là... j'en dit pas plus.

A++++++++

Anonyme a dit…

Hello Charlu.

En 2008, les Fleet Foxes avec leur LP "Sun Giant" sortie en éclaireur et leur magnifique album éponyme m'avaient littéralement scotché et envouté : n°1 de mon top disques et MA découverte de l'année !!!
Cette fois, l'effet se surprise n'est plus. Je trouve ce disque très beau mais je me rends compte que je l'écoute moins immédiatement que le premier. Pourtant, il m'a l'air tout aussi réussi.
Peut être que ces derniers temps, beaucoup de sorties de très bons disques folk (voir mon récent post) et d'autres styles :

- "Eye Contact" de Gang Gang Dance (4AD)
- "Mazes" de Moon Duo
- "C'mon" de Low (Sub Pop)
- "Nine Types Of Light" de TV On The Radio
- "Black Sun" de Kode9 And The Spaceape
- "Belong" de The Pains Of Being Pure At Heart.....

A + +
Francky 01 blog Muziks et Cultures