lundi 7 août 2017

Tue-Loup 2017





Au bord du chemin qui mène à la musette, se dresse la même clôture de fils barbelés qu'en 98 quand les sarthois chantaient "Mon amant de Saint-Jean" cette première reprise fantastique qui a déposé Tue-Loup sur les rails en plus du fait que "Le Nœud", "Les Vanneaux", "La bougie" sont toujours des incontournables inébranlables d'alors, sans compter avec "Veltra" et "Morphlée"..


"La Bancale" s'est ouverte sur une discographie imparable avec mon sommet hexagonal à moi "La Belle Inutile" et le récent "Ramo". J'aime ce groupe et la carrière solo de Plumas.
Les lampions sont là, de l'autre côté du chemin acoustique qui invite, que j'ai foulé pour rejoindre la foule en java. J'ai cherché qui chantait, Bourvil, Montand, Piaf .. et puis je me suis perdu, je connais même pas Georgette Plana. Tue-Loup prend tellement à eux des airs que l'on connait tous, et puis c'est un grand groupe de par ici, et puis c'est un peu l'été quand même, et  puis la musette des bals de quelque part sur une petite scène carrée séduit, pas loin de par ici... trois temps, trois notes, une java, les Compagnons de la Chanson et viva Espana même à marée basse, histoire de danser avec Nana et Julo.


Tue-Loup 2017 "Total Musette" label : l'autre distribution / la lézarde

 


8 commentaires:

TonTonMusik a dit…

juste LE PIED que ce Riquita, je me réjouis de découvrir la suite. Belle découverte Merci et avec la couleur du ciel aujourd'hui, ça colle pile-poil .

charlu a dit…

Tu veux que je t'envoie ??
La lumière des lampions qui dansent ont caché le ciel maussade ;D

Tourscher Jonathan a dit…

Bordel Charlu. Il y a facilement 11 ans de ça, j'avais acheté "La belle inutile", qui traînait dans un bac à soldes du Leclerc de mon lointain pays natal... Et là, Bang ! Je lis le nom, Tue-Loup ! Un vieux relent de nostalgie... Un rapide tour sur Wikipedia et j'apprends que c'est leur douzième album. Ouf !

Effectivement, l'appropriation du répertoire est totale. Une bière sous les lampions, voilà qui fait envie.

sorgual a dit…

Rien à voir, je ne sais si tu connais
mais je te confie cet ovni que j'ai trouvé sur goodmusicfromearth , WUCAN , Sow The Wind de 2015, comme si Beth Ditto chantait à la place de Ian Anderson, des relents du Tull à plein ampli fuzzy dans un germanisme nostalgique. J'adore (sauf parfois quand les relents hard rockeux sont trop présents)
J'aimerai bien te le voir chroniquer
voici son lien
http://www119.zippyshare.com/v/gazsUUlS/file.html

charlu a dit…

Oh mon T..m'en parle pas... c'est The disque des Tue-Loup comme un vieux blues hexagonale, "La purge" est un chef d’œuvre.
Y'en a un paquet des TL.. tu reçois tjrs les envois box ?? si oui je te file "Ramo" et le 1er ;D

Ouh la la Sorg..tu me prends par les sentiments.. du gros son, du blues, une voix et la flute de travers... merci pour l'info.. je chope et je j'attends que ça vienne. MERCIIII

Tourscher Jonathan a dit…

Yo mon C, fait un moment que je ne me suis pas connecté à la Box. Laisse bet'

Devant Hantoss a dit…

"La Fille Que J'aime" Béranger comme pour dire que lui tout pareil aux autres, cette fameuse chaise, comme je suis heureux d'avoir entendu cette chanson qui me dit quelque chose et qui me rappelle que Mister Renaud aurait pu, pourra quand même, malgré tout rejoindre ces éternels qui traverseront difficilement l’hexagone sauf pour ceux qui veulent un peu comprendre "Il fut une fois En France"

charlu a dit…

Toutes ces chansons, à condition d'être minimum quadra .. (et je suis gentil) nous rappelle à qq chose.. arrière plan, papier peint, subliminal, qq chose qu'on connait ultra bien.